web-1.org

Humanités numériques, édition électronique et libertés numériques

web-1.org - Humanités numériques, édition électronique et libertés numériques

Actualités des humanités numériques du 06/24/2014

  • « L’ISCC recrute un post-doctorant « Cartographie dynamique de la blogosphère et veille technoscientifique de la presse sur les controverses scientifiques ». Les candidatures sont à envoyer par courrier électronique à Christophe POTIER-THOMAS jusqu’au 4 juillet 2014 à minuit.

    L’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC), directement rattaché à la présidence du CNRS, est dirigé par le professeur Pascal GRISET. L’ISCC est une unité mixte de service appuyée sur la communauté d’universités et d’établissements Sorbonne Universités, avec comme partenaire principal l’Université Paris-Sorbonne et comme tutelle secondaire l’UPMC.

    La recherche à l’ISCC est organisée en pôles de recherche (Gouvernance environnementale et controverses sociotechniques ; Risques, innovation, expertise ; Trajectoires du numérique ; Gouvernance des Communs ; Frontières de l’Homme ; Dynamiques de la recherche, organisation, communication et évaluation). Ces recherches sont accompagnées d’une veille sur les domaines analysés par les chercheurs de l’ISCC.

    Le post-doctorant devra être à l’interface des différentes disciplines du programme qui sont :

    l’informatique
    les sciences de l’information et de la communication

     »
    Lire la Suite

Actualités des humanités numériques du 06/18/2014

  • « La rencontre, dans les années 1960-1970, des sciences humaines et sociales et des technologies informatiques a conduit à l’informatisation des pratiques, à la numérisation des données primaires (sources textuelles et iconographiques) et à la navigabilité à l’intérieur des documents. Aujourd’hui, à l’ère du tout numérique, l’accès au patrimoine culturel, la répartition des données et la mutation des pratiques de communication de la recherche sont les grands défis de la science contemporaine.

    Considéré comme le format archétypal d’organisation des humanités numériques, un THATCamp (acronyme de The Humanities And Technologies Camp) rassemble des chercheurs et des acteurs des sciences humaines et sociales, concernés par la numérisation de leur environnement de travail et de leur objet de recherche. Dans ce nouveau cadre de rencontre, cette communauté en cours de constitution aborde des questions techniques, échange des savoir-faire et formule des problèmes épistémologiques liés à la conduite de la recherche.

    Initié par des étudiants américains en histoire, lassés par l’apathie des non-évènements que sont devenus les colloques institutionnels, dans lesquels la parole est trop régulée, ce nouveau format de rencontre assume et revendique une non-organisation apparente. Ainsi, le simple fait d’expliquer à un interlocuteur académique qu’il n’y pas de réel comité scientifique déclaré, de programme préalablement établi et une participation active des inscrits, peut-il produire des prises de positions extrêmes et antagonistes : d’un côté, un discours sceptique qui voit là une forme déguisée de ce qui relève uniquement de l’animation scientifique ; de l’autre, une attitude enthousiaste, pariant sur l’imprévisible et l’inattendu.
    Lire la Suite